Faire transporter ses marchandises par des professionnels

Aujourd'hui l'économie n'a plus que rarement de couleur 100% locale. Du fait que de nombreuses entreprises délocalisent tout ou une partie de leurs productions dans un pays étranger, et que d'autres font appel à des prestataires localisés sur plusieurs continents, on parle de mondialisation ou de globalisation. Une autre raison en est que quelque soit le produit qu'une entreprise fabrique, il est dans ses possibilités de l'exporter, ne serait-ce que par le biais d'une e-boutique ou d'un site web. Encore faut-il que ceux-ci aient été conçus par des professionnels qui les y aident.

Le transport des marchandises

Ainsi d'un lieu de fabrication d'éléments de base à un autre dédié à leur assemblage, puis à un troisième où les produits finis vont être stockés, voire encore un quatrième à partir duquel ils seront commercialisés, certaines marchandises parcourent plusieurs centaines de kilomètres avant de devenir des biens de consommation à proprement parler. C'est la raison pour laquelle les entreprises qui emploient ce type de circuits de productions doivent être à même de faire circuler tous ces éléments d'un point à un autre, aussi bien efficacement qu'en toute sécurité, dans le respect des délais, tout en ayant conscience des législations à respecter comme des taxes et autres charges qu'elles devront régler, en fonction des pays et des régions que traversera le transporteur comme Logtrans-Services auquel elles feront appel.. 

Importations et exportations

Or nombreuses sont les sociétés françaises qui utilisent des circuits transcontinentaux pour le développement de leur affaire, tout comme pour la mise en oeuvre de leur stratégie de communication. Certaines marchandises, produites ou fabriquées par des ouvriers sur un autre continent peuvent s'avérer aussi fiables et moins chères, transport compris, que celles qui seraient produites par un prestataire voisin. Certes aujourd'hui on essaie de raccourcir les circuits de fourniture comme de distribution, mais cela reste encore cantonné à l'agroalimentaire comme les canaux de distribution de produits bio locaux qui sont vendus directement par les producteurs, plutôt que ceux-ci ne doivent passer par des centrales qui, elles organisent a posteriori la véritable distribution des produits. Chacun y gagne avec ce type de fonctionnement, du fait que le nombre d'intermédiaires se réduit, ce qui génère des tarifs meilleurs pour le consommateur final.