La Holding

La Holding a connu un essor considérable depuis quelques années.

Nommé également société faîtière, le terme est généralement utilisé pour définir une société qui a une vocation de regrouper des participations dans diverses sociétés et de ce fait assurer l’unité de direction de ces dernières. En de termes plus clairs, une holding est une société financière (de n’importe quel ordre) détenant des participations (conséquentes ou non) dans d’autres sociétés. La qualification de ces sociétés reste la même mais dans d’autres pays, on connait également la holding comme étant une société portefeuille. Une holding peut être entamée par n’importe quelle société. Elle est cependant caractérisée par des points bien définis qui permet de la distinguer des autres types de société.

Présentation globale de la holding

En général, n’importe quelle société est apte de créer une holding. C’est un moyen qui permet d’accroitre considérablement les pouvoirs dans les affaires. C’est par le biais des participations financières que la holding entame un contrôle et une gérance de plusieurs sociétés qui ont des intérêts communs. Comme dans une grande organisation bien structurée, la holding est vue comme étant la société mère. C’est un moyen efficace et discret de gérer plusieurs sociétés nationales ou internationales sans pour autant apparaitre comme étant gérant ou dirigeant de chaque société. On peut alors de ce fait détenir un nombre incalculable de participations et avoir quand même le contrôle avec un capital réduit. Ce dernier se fait surtout via la possession d’autres holdings grâce à des holdings de départ. On distingue notamment deux types de holdings : la première est la holding pure. C’est quand la société mère n’exerce ni activité commerciale, ni industrielle ni de service. Et puis il y a la holding mixte quand la société mère à sa propre activité. On peut quand même distinguer les holdings financiers, bancaires, celles qui sont axées sur les nouvelles technologies, sur les transports et les non spécialisées.

Des avantages notables

Ce qui fait la différence avec les autres sociétés c’est que les holdings jouissent d’une fiscalité parfois très avantageuse. Dans une remontée de dividende provenant d’une société dans laquelle il y a un certain nombre de participations, les holdings peuvent être totalement exonérées de retenue d’impôt. Le cas est aussi similaire lors d’une plus-value des ventes des participations. Dans la plupart des cas, les holdings ne paient pas d’impôt sur les revenus (de tous les ordres sans exception). Les holdings peuvent être adoptées par une seule personne ou un groupe. Dans les deux cas, ces derniers sont tenus de connaitre en profondeur la mise en place d’une holding. Avec une croissance des parts et une maitrise en profondeur des participations, holding est le moyen le plus rapide pour accroitre les biens particuliers tout en ayant des parts dans de nombreuses sociétés.

Auteur de l’article : jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *