Les données-clés pour bien comprendre le Wait marketing

« Agresser » les gens en diffusant bon nombre de publicités ou en installant des bandeaux à chaque coin de rue n’est pas toujours la solution adaptée pour convertir les prospects Il existe une autre méthode pour séduire les clients réceptifs : le Wait Marketing.

Le concept du Wait Marketing

Le Wait Marketing se résume à attendre le bon moment et le bon endroit pour communiquer sur une offre. Il faudra donc savoir choisir le contexte pour présenter un produit ou un service donné. 

En 2002, l’Ifop avait démontré l’efficacité d’une publicité « en attente » par rapport à un spot diffusé durant une série. À l’époque, l’étude avait pu déduire que 2 fois plus de personnes ont retenu la publicité diffusée pendant la situation d’attente. Concernant le Wait Marketing, il y a une bonne nouvelle : il existe au quotidien beaucoup de situations d’attente. On peut notamment citer les attentes aux guichets (banque, poste,…), devant une station de bus ou encore au restaurant. 

Parmi les marques qui ont pu bénéficier des avantages de ce système, il y a notamment Red Bull ainsi que Michel et Augustin

La méthode du Wait Marketing

Ce procédé s’effectue en 3 étapes. 

La première consiste à identifier ses cibles. Il faudra ici analyser leurs centres d’intérêt, leur journée type ainsi que le moment où elles se connectent le plus. On peut même mener l’étude plus loin en testant leur humeur et leur degré de « réception ».

La seconde étape a pour objectif de définir la disponibilité des médias. Cette dernière permet de déterminer le format qui convient à la transmission d’un message publicitaire. Il est aussi possible de créer son propre média. 

Enfin, lors de la dernière phase, il faut établir une interaction dite « douce » avec les prospects. Ces derniers ont une totale liberté de décision. Ils peuvent choisir d’accepter ou de refuser une offre. Pour le suivi des prospects, il est possible d’utiliser des outils comme des hashtags ou des codes promotionnels.