Halte au rouge tous les mois, il suffit de gérer son budget

Lave-vaisselle qui tombe en panne, dent cassée, paire de lunettes égarée, canapé à changer, chien à soigner par exemple, autant de dépenses imprévues qui arrivent souvent lorsque l’on ne s'y attend pas. Et bien sûr, qui ne viennent jamais seules. Environ un français sur deux connaît un découvert une fois par an et malheureusement un sur cinq, le sera tous les mois. Face au découvert bancaire, il convient de réagir et de surmonter la situation sans attendre. Il ne suffit pas de rouler sur l’or pour apprendre à gérer son argent. Bien au contraire ! C’est en faisant fructifier son épargne, ses biens immobiliers et en tenant sa comptabilité à jour, que l’on peut donner vie à ses projets, mais aussi garder le moral au beau fixe tous les mois sans devoir se serrer la ceinture ou manger des pâtes à l’eau. Et, pour y parvenir, rien de tel qu’une bonne stratégie pour gérer son budget ainsi que de précieux conseils pour y parvenir.

Identifier ses dépenses, ses revenus, tenir à jour ses comptes

Cela peut sembler banal, mais c’est la base. Il est important de connaître ses différents postes de dépenses pour savoir où va l’argent et identifier ce qui peut être superflu également. Cela permet également au fil des mois de savoir quels sont les mois les plus difficiles afin de s’organiser différemment et d'anticiper. Pour cela, il convient d’identifier les différentes rentrées et sorties d’argent.

D’un côté, les différents revenus sont listés. Il peut s’agir de revenus réguliers – salaire, pension, prestation notamment – mais aussi de revenus aléatoires à l’image des primes ou encore de revenus occasionnels comme la vente d’effets personnels lors d’un vide-grenier par exemple.

D’un autre côté, toutes les dépenses sont passées au crible. Elles sont classées en trois catégories. On retrouve les dépenses obligatoires – loyer, impôts, téléphone, eau, électricité, prêt notamment – les dépenses optionnelles – sortie, loisir par exemple – sans oublier les dépenses qui peuvent être reportées comme l’achat d’une table basse par exemple.

Une fois classé et réorganisé, il est facile de savoir quelles sont les dépenses superflues. Cela permet également de vivre à la hauteur de ses moyens, de revoir ses priorités. Inutile en effet de prévoir un restaurant toutes les semaines ou d’acheter une Lexus si les comptes ne le permettent pas. Et, pour ne pas être débordé, mieux vaut faire ses comptes une fois par semaine.

Fixer un budget

Pour réussir à mettre de l’argent de côté pour des imprévus, pour partir en vacances ou encore pour se constituer un bas de laine voire compenser un arrêt maladie, mieux vaut mettre de côté tous les mois une petite somme que de verser un gros montant en fin d’année. De plus, cela permet de capitaliser les intérêts sur la durée.

Ensuite, une fois les frais fixes réglés, il convient de fonctionner par enveloppe. Une certaine somme sera donc mise de côté chaque semaine pour pallier à toutes les dépenses. Cela permet ainsi, de se contraindre à faire les bons choix, à dépenser l'argent de manière raisonnée et de ne pas regretter un achat par la suite. De plus, cela permet de mieux suivre sa consommation et de mieux anticiper une dépense urgente.

D'autres astuces

Le fait de demander la mensualisation de ses dépenses – assurance automobile, assurance scolaire, impôts, électricité, eau par exemple – évite les mauvaises surprises et permet de répartir les paiements sur 10 ou 12 mois. L'idéal serait également d’opter pour le virement automatique deux à trois jours après avoir perçu les revenus. Ainsi, une fois les dépenses obligatoires faites, le budget disponible pour les dépenses secondaires est connu au centime près. 

Le fait de favoriser le fait maison en concoctant des petits plats plutôt que d’acheter des produits manufacturés par exemple fait faire de nombreuses économies tout en réduisant le gaspillage alimentaire à la maison.

En tant que salarié, rien de tel que de se rapprocher du comité d’entreprise ou du responsable du personnel. Des tarifs avantageux pour aller au cinéma, au restaurant, en vacances à l’autre bout de la planète par exemple peuvent être proposés. Chèque culture, place de cinéma ou encore chèque vacances, autant de bons plans pour profiter des loisirs à moindres frais. De quoi, se limiter sans se priver totalement. 

Acheter en seconde main, d’occasion – sur les sites spécialisés ou encore en vide-grenier notamment – voire donner une seconde vie en optant pour le upcycling comporte bien des avantages. En effet, c’est moins cher que le neuf, cela permet d’améliorer son cadre de vie sans tout remettre à plus tard, c’est meilleur pour l’environnement, mais surtout c’est tendance.