Rendements de l’immobilier

Les rendements de l’immobilier ou également leurs rentabilités sont les rapports entre la valeur du bien en question et les revenus générés par ce dernier.

Dans des termes moins économiques et professionnels, les rendements sont les sommes en plus gagnées via une location ou de la vente du bien. On peut également y inclure éventuellement les plus-values. Quand on parle généralement de rendement de l’immobilier il est aussi question d’investissement. Dans tout cela sont pris en compte les impôts, les loyers et éventuellement toutes les charges. Les rendements générés de l’immobilier se basent seulement sur des calculs. Il n’est cependant pas à exclure qu’une certaine constance peut être remarquée même si les cas sont totalement différents. Il existe des types de rendements immobiliers mais des notions restent cependant plus répandues que d’autres.

Le rendement locatif de l’immobilier

Le rendement locatif est le ratio qui passe la mesure sur le revenu brut rapporté par le logement par rapport à son prix d’achat et de revient. Le plus généralement, le calcul se fait en pourcentage et est fait sur une base annuelle. Cette notion reste cependant très globale car on peut aussi calculer ce type de rendement sans prendre en compte les charges ainsi que les impôts. C’est ainsi que l’on obtient le rendement locatif net. Le rendement locatif de l’immobilier donne un résultat de pourcentage différent selon la ville et le contexte économique du pays. On peut cependant constater que le rendement locatif de l’immobilier le plus élevé se concentre dans les lieux ou les demandes dépassent largement les offres. C’est à partir de plusieurs données locales qu’on arrive à obtenir des résultats globales sur le pourcentage des rendements dans le pays.

Les valeurs des rendements immobiliers

Le même taux de capitalisation d’un bien immobilier se réfère au fait que ses frais d’investissement et la valeur locative soient identiques avec les frais d’administration. Cela restant inchangeable et immuable même si la négociabilité et la valeur sur le marché sont variables. Il est donc à prendre en compte que les valeurs des rendements immobiliers sont des valeurs se basant sur des calculs mathématiques et ne prennent en compte les modifications apportées par les valeurs subjectives. Il faut cependant comprendre que les rendements immobiliers bruts sont facilement variables avec les impacts des éléments suivants : la gestion personnelle et les éléments ayant une liaison avec le propriétaire. La valeur des rendements immobiliers se calcule entre le rapport de la valeur locative annuelle*100 et le taux de capitalisation. Dans ce genre de situation, le rendement est suivi par une garantie de rénovation et de travaux d’entretien continuel. Cela concerne donc la plupart des biens immobiliers. La valeur peut donc connaitre des modifications selon le cas de chaque immobilier.

Auteur de l’article : jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *