Assurance de prêt

assurance pret immobilier

L’assurance prêt est une garantie dont la demande est faite par les prêteurs (donc par les banques et les organismes spécialisés en crédits).

Cette assurance est inscrite dans le code de consommation. L’assurance de prêt n’est pas une obligation imposée mais elle est exigée dans la plupart des cas. Elle permet de couvrir les risques de défaut de paiement peu importe la cause. C’est pour cette raison qu’elle est si demandée même si elle ne rentre totalement dans la légalité.

Un avantage régi par des principes

Les banques et les organismes peuvent faire face à de nombreux problèmes lors du remboursement fait par l’emprunteur. Ce dernier peut rencontrer des problèmes et ne pourrait pas de ce fait restituer totalement la somme de départ avec les intérêts. C’est pour cette raison que ces banques demandent des garanties qui couvrent la perte d’emploi, les risques d’incapacité et même d’invalidité. L’assurance prend surtout parti pour les organismes. Lorsqu’une personne fait une souscription à un emprunt, elle est tenue de présenter un plan de financement qui contient à la fois les dépenses et les recettes. Il faut noter que le remboursement des emprunts se fait souvent sur une longue durée et notamment celui de l’immobilier. L’assurance de prêt permet de faire face à l’échéance de ce dernier. Et cela reste valable même si l’emprunteur décède ou tombe gravement malade durant le remboursement en question.

Des garanties différentes selon les cas

Des garanties sont présentées lors d’une assurance de prêt. La garantie de base la plus connue est celle de la garantie décès ou DC. Si l’emprunteur décède subitement, l’assurance sera tenue de régler le capital restant dû du prêt de départ. Les autres garanties comprennent l’incapacité totale de travail et l’invalidité permanente totale. Dans le premier cas, la personne est classée dans ce cas si cette dernière est dans une incapacité d’exercer totalement sa profession et qu’elle n’a aucune autre source de revenu. Il est possible que la personne puisse avoir eu un accident grave ou a subi des dommages après une maladie et que quelques mois après elle retrouve une stabilisation de son état. Si cette dernière se trouve dans un état d’invalidité supérieur à 66%, la personne est classée en invalidité permanente totale. Il existe cependant des cas où la personne se trouve dans une invalidité partielle. Dans ce genre de cas, l’assurance est revue et le remboursement peut passer à un compromis tout en prenant en compte l’assurance de prêt.

Dans le même thème