Investir en SOFICA

Vous êtes à la recherche de l’investissement idéal pour obtenir une réduction d’impôt ?

Si plusieurs solutions sont envisageables, l’investissement dans les SOFICA vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux considérables.

Qu’est-ce que la SOFICA ?

La SOFICA, ou société de financement du cinéma et de l’audiovisuel, est une société opérant dans le domaine de la co-production de films dont le système permet aux contribuables d’obtenir des avantages fiscaux. Si vous souscrivez au capital des SOFICA, vous entrez donc dans la communauté des investisseurs qui soutiennent la production cinématographique et audiovisuelle. Il est à noter que ce type d’investissement est ouvert aussi bien aux sociétés qu’aux particuliers, et que 80% de votre apport seront affectés au soutien des films français. Contrairement aux autres produits, les investissements aux SOFICA ne sont accessibles que vers la fin de l’année, avec une durée de la commercialisation de quelques semaines seulement. Ces restrictions sont dues aux enveloppes de collecte annuelles très limitées octroyées par le ministère du Budget.

La SOFICA, comment ça marche ?

Selon les spécialistes de ce secteur, l’objectif principal des épargnants qui souhaitent placer leur argent dans une SOFICA ne doit pas reposer sur l’espoir d’obtenir des rendements conséquents. En effet, sauf si les films financés connaissent un immense succès auprès du public, rares sont les souscripteurs qui récupèrent la totalité de leur mise. Ce manque à gagner est dû notamment aux frais de gestion importants, de l’ordre de 3% au moment de l’achat, qui descend ensuite à 2% annuellement, et ce, durant les cinq, voire les dix années qui suivent l’achat. Alors, pourquoi le nombre de personnes souhaitant souscrire des parts de SOFICA ne cesse d’augmenter d’année en année ? Pour les avantages fiscaux bien sûr !

Qu’en est-il du taux de la réduction d’impôt ?

Le souscripteur bénéficie d’une réduction d’impôt à hauteur de 30% du montant investi. Dans le cas où l’établissement promet de réaliser au moins 10% de ces actifs dans le capital des sociétés de production cinématographiques ou audiovisuelles avant la fin de l’année au cours de laquelle la souscription a été effectuée, la réduction des impôts peut aller jusqu’à un taux de 36%. Toutefois, il est bon de noter que la souscription est limitée à 18 000 € par foyer fiscal et ne doit pas excéder 25% du revenu du contribuable. La réduction est donc plafonnée à 5 400 € (18 000 € x 30%) ou 6 480 € (18 000 € x 36%).

Auteur de l’article : jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *