SCPI fiscale

scpi fisclae

La SCPI est surtout connu pour baisser l’impôt et de bloquer son épargne sur un moment donné.

Dans un but de minorer considérablement son impôt, la souscription des parts de SCPI reste une stratégie très appréciée pour des investissements avantageux. Les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI reste donc une option très prisée avant la déclaration des impôts. Il y a différentes SCPI que l’on peut répertorier. Avant de sauter le pas et jouir d’une optimisation fiscale, il convient de connaitre le produit adéquat à chaque situation et surtout de connaitre les contraintes qu’elles imposent.

Les SCPI connues dans des contextes bien définis

Les sociétés civiles de placement immobilier concernent l’immobilier. Elles se penchent également dans l’immobilier locatif. Il faut noter cependant que toutes les SCPI ne suivent pas les mêmes lois. Si certaines d’entre elles s’adonnent à un déficit foncier, d’autres se penchent vers la loi Malraux ou encore celle de Pinel. Etant comprises parfois dans des contextes différents, chaque SCPI ne présente pas les mêmes avantages concernant la baisse d’impôt. A travers ces lois cependant, on peut aisément calculer l’économie d’impôts réalisée au plus juste. Les investissements peuvent se faire aussi bien dans l’immobilier s’axant dans les bureaux et les commerces.

Les différentes SCPI et les réductions d’impôt

Les SCPI Pinel présentent une réduction d’impôt qui sera échelonnée par rapport à la durée de détention. Ainsi, le pourcentage change en fonction des années. Si la conservation des parts de SCPI est de 9 ou 12 ans, le taux est à 18% et 21%. Il faut cependant prendre en compte que la réduction connaitra une répartition linéaire se basant sur le nombre d’années. Les SCPI Malraux ou encore le déficit foncier est un moyen d’imputation du montant des travaux de rénovation. Celle de Malraux, la réduction est de 22% du cout des travaux, à noter que les travaux ne doivent pas dépasser les 100000 euros par an. Cette réduction est applicable seulement dans le cas où le bien est richement situé dans lieu classé dans la protection du patrimoine architectural. Si le bien est dans un secteur sauvegardé, la réduction est à 30%. Pour ce qui est du déficit foncier, la déduction du prix des réparations se fait sur les autres revenus fonciers qui sont sans plafond. Dans certaines mesures, la déduction peut se faire sur les revenus du travail mais dans la limite de 10700 euros. Ces SCPI permettent donc de faire une réduction immédiate en passant par les produits Malraux, Pinel ou encore le déficit foncier. Une incertitude sur le prix de vente est cependant à prévoir. Dans tous les cas cependant, il faut faire une souscription en toute connaissance de cause avant de prendre une décision sur le long terme et de connaitre de ce fait des risques assez conséquentes.

Dans le même thème