Immobilier, et pourquoi ne pas investir dans l’ancien ?

Dans le neuf ou dans l’ancien ? C’est généralement la première question que se pose celui ou celle qui souhaite réaliser un achat immobilier. Focus sur le charme de l’ancien.

L’ancien a souvent le meilleur emplacement

Certes, il existe des immeubles neufs dans les centre-villes. Mais ils sont si rares que leur prix se révèle souvent inaccessible pour la plupart des acheteurs. Les biens dans l’immobilier ancien squattent les quartiers des villes les plus prisés. Ces quartiers sont les mieux desservis et ont tous les services de proximité.

Si l’investissement est locatif, cela signifie pour l’investisseur une plus forte demande locative et donc l’assurance de bien louer son appartement. D’autre part, ce que l’on perd en fonctionnalité et en performance par rapport au neuf (les normes thermiques et phoniques notamment), on le gagne en « cachet ». 

L’ancien a du charme

Vieux parquets, poutres en bois apparentes, maisons en pierres sans parler des vieux jardins dont certains ont encore un puit… Ces marques du passé ont un charme fou et c’est pour cette raison que certains acheteurs veulent absolument investir dans l’ancien. Et en région, encore plus. Si on prend par exemple un coin comme la Corrèze, pourquoi ne pas investir dans un projet immobilier à Brive ? Certains produits sont à rafraîchir, mais cette architecture n’en vaut-elle pas le coup ? D’autant qu’investir dans l’ancien revient aussi à refaire vivre les âmes de ces vieilles maisons, parfois nichées dans de tous petits villages. Et le calme est un sacré bonus.

Investir dans de l’ancien peut aussi être un projet de transformation réalisé avec l’aide d’un architecte. Transformer une vieille grange en maison contemporaine, tout en gardant des signes du temps passé, sont aussi des projets innovants qui séduisent bon nombre d’acheteurs. Et oui, on peut acheter de l’ancien pour vivre dans du neuf. Avec un peu d’imagination, on peut faire de belles choses. Et on peut même avoir des aides de l’état