Le carnet numérique du logement

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte est un dispositif voté à l'Assemblée Nationale en 2015 sous l'impulsion de la Ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Sous la houlette de l'OCDE qui en a établi les principes de base, il a pour ambition de favoriser la croissance verte. Il s'agit de modifier complètement les modes de production, tout en reconnaissant les besoins de développement de l'économie et donc de ses divers acteurs.

La loi de transition énergétique

Concrètement il va s'agir de mettre en œuvre des pratiques quotidiennes moins polluantes et de faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre, en particulier dans l'industrie et le transport. Cela passe aussi bien par le remplacement des modes de production que par la formation de personnels compétents en matière d'énergie verte. L'idée qui sous-tend ce projet écologique est tout aussi économique, puisqu'elle a pour principe de transformer tout un système, de la production à la consommation. Tous les citoyens sont donc les acteurs de cette disposition légale, que ce soit chez eux dans leurs pratiques quotidiennes, ou au travail, dans l'adaptation de leurs compétences à ces nouvelles exigences. Donc plus qu'un objet politique ou purement financier, c'est la prise de conscience de la nécessité de tout changer, à l'heure du réchauffement climatique, qui doit pousser les uns et les autres à se remettre en question et à s'accorder de ces nouvelles normes sociales, économiques et professionnelles.

Le carnet numérique d'entretien et de suivi du logement 

L'un des chapitres de cette loi concerne le carnet numérique d'entretien et de suivi du logement ou carnet numérique de logement. Celui-ci est un engagement de la part du constructeur d'un immeuble ou d'une maison, à respecter au maximum les exigences écologiques, tant pour ce qui concerne l'ensemble des matériaux employés pour la construction que pour ce qui a trait aux dépenses énergétiques des futurs habitants. En suivant des cahiers des charges spécifiques, l'entreprise réalisera un édifice vert, et fournira à ses successeurs, pour des éventuels travaux de rénovation futurs comme le remplacement des fenêtres ou des radiateurs, toutes les informations nécessaires pour conserver ces mêmes exigences et travailler dans cette même logique durable.