Compter ses trimestres, calculer ses droits à la retraite

Partir à la retraite constitue toujours une période délicate dans une vie. Il s’agit en effet d’une transition pas forcément douce, qui implique de gros changements en termes de rythme, d’activités et de routine quotidienne. À cela s’ajoutent bien souvent une perte nette de revenus, et un stress généré par de nombreuses démarches administratives à réaliser pour faire valoir ses droits complets. Tous ces éléments font du passage à la retraite un moment particulier, dans lequel il fait toujours bon être accompagné. Dans cette optique, des solutions existent pour aller chercher l’information dont on a besoin en la matière.

Le calcul des trimestres retraite, un exercice complexe

Parmi les questions qui se posent lorsque l’on cherche à préparer sa retraite, celle du calcul des trimestres est centrale. En effet, le montant des droits à la retraite est directement basé sur le nombre de trimestres travaillés, calculés sur des critères pas toujours très clairs. Tout juste peut-on retenir que le total de trimestres travaillés pour partir à la retraite à taux plein varie entre 160 (pour les personnes nées avant 1949) et 172 (pour les personnes nées après 1973), avec un échelonnement progressif entre ces deux niveaux. 

Trimestres de majoration et rachat de trimestres

Néanmoins, au-delà de ce mode de calcul généraliste, il existe des possibilités alternatives pour faire valoir des trimestres en plus de ceux réellement travaillés. Par exemple, les femmes bénéficient de 8 trimestres de majoration par enfant, de même que de trimestres supplémentaires du fait de l’incidence de la maternité sur leur carrière professionnelle. Enfin, il est également possible de procéder à des rachats de trimestres. Concrètement, il s’agit de payer pour des trimestres qui seraient manquants, à cause d’études supérieures longues ou dans le cas où moins de 4 trimestres auraient été validés sur certaines années. Ces rachats permettent de bénéficier d’une retraite à taux plein dans bien des cas.