La retraite des salariés

Quel est l’âge légal de départ à la retraite actuellement ?

Comment calculer la retraite et à partir de quel moment bénéficier de la retraite à taux plein ? Quels sont les éléments à prendre en compte dans le calcul du nombre de trimestres cotisés ? Vous saurez tout sur le régime de retraite des salariés en lisant cet article.

Qui sont les travailleurs concernés par la retraite des salariés ?

Le régime de retraite des salariés représente près de ¾ des actifs en France. Il concerne cinq principales catégories de travailleurs :

  • Les salariés travaillant au sein des entreprises agricoles
  • Les salariés travaillant dans le domaine du commerce, de l’industrie et des services, qu’ils soient cadres ou non
  • Les fonctionnaires non titulaires du secteur public (contractuels et vacataires), qu’ils travaillent au sein des collectivités locales ou au service des établissements de la fonction publique d’Etat
  • Les gérants de sociétés à responsabilité limitée (SARL), égalitaires ou minoritaires
  • Les dirigeants salariés

Les éléments importants à prendre en compte

Le régime de retraite des salariés se subdivise en deux parties, à savoir la retraite de base (gérée par la CNAVTS) et la retraite complémentaire (gérée selon le statut par l’IRCANTEC, l’AGIRC ou l’ARRCO). Pour profiter pleinement de sa retraite, il est de mise de prendre en compte deux points essentiels, notamment l’âge légal de départ à la retraite (calcul effectué en fonction du nombre de trimestres travaillés) et l’âge de départ à taux plein (qui varie selon l’année de naissance du salarié concerné).
Suite à la dernière réforme de 2010, le salarié a actuellement le droit de demander un départ volontaire à la retraite dès l’âge de 61 ans et deux mois. Cet âge tendra à augmenter au fur et à mesure, passant ainsi à 62 ans en 2018, pour gagner ensuite 4 mois tous les ans à partir de 2019. Toutefois, il se pourrait que le salarié n’ait pas réussi à atteindre la durée requise pour obtenir la retraite à taux plein. Une minoration à hauteur de 1,25% par trimestre manquant sera alors appliquée au montant de sa pension. En revanche, quelques exceptions ont été fixées par la loi :

  • Le salarié souffrant d’un handicap physique bénéficie du taux plein dès l’âge de 55 ans
  • Le salarié titulaire d’une pension d’invalidité ou reconnu inapte à l’exercice de ses fonctions après consultation du médecin du travail en profite dès 60 ans
  • Les anciens combattants ainsi que les prisonniers de guerre bénéficient de la retraite à taux plein entre 60 et 65 ans

Le principe des trimestres retraite

Le nombre de trimestre accumulé est un élément important dans le calcul du montant de la pension de retraite. En effet, il permet de déterminer le coefficient de décote ou de surcote du salarié. De ce fait, selon les résultats obtenus, les travailleurs nés en 1953 et 1954 doivent accumuler 165 trimestres pour bénéficier du montant maximum de retraite, tandis que ceux nés en 1955, 1956 et 1957 doivent en acquérir 166. Pour les salariés nés après 1958, il faudra compter un trimestre supplémentaire tous les 3 ans.

Auteur de l’article : jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *