La retraite des Travailleurs non salariés

retraite des non salaries

Le départ à la retraite, un sujet bien délicat, surtout pour les travailleurs non-salariés. En parcourant cet article, vous en saurez davantage sur l’âge de départ à la retraite, l’âge à taux plein, le montant de la retraite de base…

Il est primordial de connaître les informations de base concernant la retraite des travailleurs non-salariés. Les points les plus importants concernent notamment l’âge à taux plein pour la retraite et l’âge de départ, car les droits acquis varient en fonction de la situation. Vous devrez également prendre connaissance des éléments essentiels sur la retraite anticipée et la majoration.

L’âge idéal pour partir à la retraite

La modification du régime des retraites des professions libérales apportée par le gouvernement porte surtout sur l’âge de départ repoussé à 62 ans. Cette réforme concerne notamment les personnes nées à partir du 01/01/1955. Ainsi, les assurés nés entre le 01/01/1953 et le 31/12/1953 peuvent partir à la retraite à l’âge de 61 ans et 2 mois, tandis que ceux nés entre le 01/01/1954 et le 31/12/1954 sont libre de partir à 61 ans et 7 mois.

Quant à l’obtention du taux plein, l’âge de départ a été fixé à 65 ans pour les assurés nés avant le 01/07/1951. Suite à la réforme des retraites, cet âge augmente de manière progressive. En effet, ceux nés entre le 01/07/1951 et le 31/12/1951 peuvent partir à la retraite à 65 ans et 4 mois, contre 65 ans et 9 mois pour les travailleurs non-salariés nés entre le 01/01/1952 et le 31/12/1952, 66 ans et 2 mois pour ceux nés entre le 01/01/1953 et le 31/12/1953, et 66 et 7 mois pour ceux nés entre le 01/01/1954 et le 31/12/1954. L’âge de départ à taux plein se trouve finalement fixé à 67 ans, notamment pour les travailleurs des professions libérales nés à partir du 01/01/1955.

Comment calculer le montant de la pension de retraite ?

Pour effectuer le calcul de la retraite de base, les éléments à prendre en compte sont le nombre de points acquis, la valeur du point ainsi que le taux de liquidation.
Le système basé sur le nombre de points a également subi une modification le 01/01/2004. En effet, avant cette date, chaque trimestre validé représente 100 points. Suite à cette réforme, le calcul du nombre de points acquis est effectué suivant la cotisation acquittée sur les tranches de revenus. Si la cotisation maximale sur la première tranche permet à l’affilié de gagner 450 points, celle sur la deuxième tranche lui permet d’acquérir 100 points.

    Toutefois, des points supplémentaires sont octroyés aux travailleurs non-salariés, soit :

  • 400 points par année civile attribués aux affiliés dans l’incapacité de travailler durant plus de six mois, suite à une maladie ou à un accident ;
  • 200 points par année civile attribués aux personnes atteintes d’invalidité les rendant dépendantes et inaptes au travail à vie ;
  • 100 points attribués aux femmes venant d’accoucher, au titre du trimestre civil.

Il est à noter que la valeur du point se monte actuellement à 0,562 euros.

Dans le même thème