Quelles solutions pour améliorer sa retraite

Les revenus de nos travails ne sont jamais les mêmes d’une profession à une autre.

Et même si la somme atteint des sommets considérables, la retraite elle propose des revenus qui sont en baisse par rapport à ce que vous avez gagné auparavant. Il faut aussi noter que la retraite se calcule en fonction des années de travail effectuées, du cadre (privé ou étatique) dans lequel l’employé s’inscrit ainsi que son salaire brut octroyé chaque année. Certains font face de ce fait à des retraites en baisse qui affichent des sommes parfois dérisoires. Il existe cependant des solutions pour l’améliorer durablement.

Des sources de revenus supplémentaires

Les plus aguerris passent à l’épargne. C’est une solution durable et permet de gagner beaucoup au fil des années. Le mieux est de commencer le plus tôt possible. Des supports sont essentiellement destinés aux futurs retraités. C’est un revenu supplémentaire qui permet de mieux se préparer dans le but d’avoir une retraite sereine. Les supports connus généralement sont Madelin (adressé aux indépendants), le régime Préfon (adressé aux fonctionnaires) ou encore Perp et Perco. Ces supports jouissent d’un avantage fiscal ce qui permet considérablement d’avoir un effort d’épargne très allégé. Le seul support qui fait exception est le Perco. Les versements sont déductibles du revenu du client pour constituer l’épargne, plafonnés à des sommes différentes en fonction du support. Bien que présentés comme des épargnes, ces supports sont différents sur un point. Une fois que ces derniers sont ouverts, il n’est plus possible de les fermer qu’une fois la retraite venue. Il est donc impossible de faire une récupération du capital qu’une fois votre retraite venue. C’est donc une épargne bloquée. Le déblocage n’est possible que sous certaines circonstances exceptionnelles. La récupération ne se fera que sous la forme d’une rente viagère (excepté Perco). Il faut donc réfléchir avant de s’y engager durablement.

Racheter des trimestres ou travailler plus

Si vous savez à l’avance que vous allez partir à la retraite dans quelques années et que la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une retraite à taux plein avant les 65 ans n’est pas encore obtenue, le plus simple est de faire des rachats de trimestres qui manquent. Si cette solution n’est pas adaptée pour vous, il est aussi possible de travailler plus c’est-à-dire au-delà de l’âge légal. Cela vous permet d’obtenir la surcote. C’est aussi un bon moyen de profiter des règles qui concernent de près le cumul emploi retraite. Avec une durée d’assurance qui permet de toucher une retraite à taux plein, vous pouvez continuer à travailler au-delà de vos 60 ans, vous pouvez bénéficier d’une majoration de votre retraite de base. Le pourcentage évolue en fonction des années effectuées en surplus et c’est sans limite.

Auteur de l’article : jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *