Droit : Le rôle d’un avocat pénal

L’avocat pénal joue un rôle capital dans l’aboutissement d’une affaire (crimes et délits). Découvrez ci-dessous les raisons d’opter pour un avocat pénal de qualité.

Un « homme de loi »

L’avocat pénal a pour mission de protéger les intérêts de ses clients, et ce, qu’ils soient des victimes, ou des auteurs présumés d’un crime, ou d’un délit. Il intervient directement dans le cadre d’une procédure pénale basée uniquement sur « l’oralité ».

Au cours d’un procès, on distingue 2 types d’avocats en matière de droit pénal. Le premier accompagne les personnes qui ont subi un préjudice dans une affaire juridique : il s’agit de l’avocat pénal des victimes. Le second est l’avocat en droit pénal des auteurs présumés qui se charge de la défense d’un présumé coupable.

Ce membre du barreau exerce essentiellement sa fonction au sein d’un tribunal correctionnel. Il peut aussi participer à des audiences au sein d’une Cour d’assises, une commission de discipline ou un tribunal administratif.

Le rôle de l’avocat pénal 

L’avocat pénal des victimes protège les intérêts de la victime en tentant d’obtenir une réparation pour leur préjudice. Dans le cadre de ses prestations, il apporte des conseils à ses clients qui doivent surmonter des épreuves difficiles. Il offre aussi aux victimes son soutien durant toute la procédure (il s’agit souvent d’un exercice peu évident pour les victimes).

Dans le cas où l’avocat défend l’auteur présumé, par exemple dans le cadre d'une affaire de stupéfiants à Versailles ou ailleurs, il aura pour mission de plaider l’innocence de son client et d’alléger la peine encourue. Il sera donc toujours présent à chaque étape du jugement. Ce membre du barreau doit pouvoir apporter ses connaissances en matière de procédure juridique lors de la défense de son dossier : il est à la fois le guide et le conseiller de l’accusé. Le recours à l’avocat est possible dès la garde de vue du présumé coupable.

Enfin, pour être certain de travailler avec le bon avocat pénal, il est conseillé de tenir compte de plusieurs critères lors de son choix : la proximité, la spécialité de l’homme de loi (droit des victimes ou droit pénal des accusés présumés), sa personnalité ainsi que ses honoraires