Le testament

le testament

Dans la notion de droit et dans le cadre concernant la transmission d’un bien ou d’un patrimoine, le testament est un écrit qui sert de legs ne prenant effet qu’après le décès.

Dans les termes courants, c’est un écrit qui spécifie et mentionne explicitement les héritiers d’un bien stipulé par le titulaire du testament (titulaire des biens mentionnés). Un testament peut être rédigé par toute personne voulant en rédiger un. Cela n’est cependant envisageable, pour la plupart du temps, que lors de la transmission d’un bien après le décès du testateur. Il est néanmoins à prendre en compte que le testament est un acte authentique à travers lequel une personne déclare ses dernières volontés. Il existe des types de testament et étant connu comme un écrit très réputé dans la transmission des biens, le testament est régi par des règles strictes qui doivent être respectées pour que ce dernier soit valable.

Les différentes sortes de testaments et leurs dispositions

En suivant la loi, on peut généralement distinguer trois sortes de testaments : le testament authentique, olographe et international. Le testament authentique est également appelé testament notarié. Comme son nom l’indique, il est dicté à un notaire qui le met sur écrit. Ce dernier en dresse après un acte. Le testament olographe est le testament le plus courant. Il est écrit, daté et signé par le testateur en question. Il y a enfin le testament international dont l’exécution est possible dans tous les pays du monde entier. Ce genre de testament est plus complexe et son exécution est souvent constituée de plusieurs étapes. Chaque testament rédigé contient différentes sortes de dispositions. Il existe des legs universels qui permettent de transmettre ses biens à une ou plusieurs personnes et même à des institutions. Ensuite, il y a les legs à titre universel laissant une part ou une quotité de la succession à une personne bien déterminée. Enfin, les legs à titre particulier qui permet de laisser un ou des biens à une ou plusieurs personnes.

Les conditions autour du testament

Bien qu’un testament puisse être rédigé pour la succession d’un bien, sa rédaction n’est cependant envisageable qu’en suivant des conditions. Un testateur est dans la mesure de faire son testament s’il est totalement capable d’exprimer sa volonté, qu’il a les idées claires et qu’il n’est pas sous manipulation (de tous les ordres). Dans l’exécution du testament, il faut que le légataire existe physiquement et doit être identifié et cela est aussi valable pour les biens concernés. Les biens légués ne sont pas adressés à n’importe qui dans un testament. Il existe des héritiers privilégiés à qui s’adressent une part des biens du testateur. Ce genre de cas est régi par la loi dans la plupart du temps. Un testament est révocable à tout moment et des clauses peuvent être ajoutées. Il n’est pas obligatoire de nommer un liquidateur pour votre testament mais c’est très conseillé. Le liquidateur est ce que l’on appelait exécuteur testamentaire. Il est celui à qui on fait appel pour régler la succession.

Dans le même thème