Crédit immobilier sur 30 ans et plus : bonne ou mauvaise idée ?

Vous souhaitez souscrire un emprunt pour concrétiser votre projet immobilier, et votre banque vous propose un crédit avec des mensualités à rembourser sur 30 ans. Avoir des mensualités plus faibles est alléchant, mais est-ce vraiment une bonne opération ? Les taux d’intérêt actuels sont bas et vous vous demandez quels sont les avantages et les inconvénients d’un crédit immobilier sur 30 ans et plus. On fait, avec vous, le tour de la question.

Pourquoi les banques proposent-elles des crédits immobiliers sur 30 ans et plus ?

Le prix de l’immobilier est aujourd’hui partout de plus en plus élevé. Pour qu’acheter un logement soit possible pour le plus grand nombre, les banques rallongent les durées d’emprunt afin de faire baisser les mensualités à rembourser. De plus, la différence entre les taux d’un crédit sur 20 ans et ceux d’un crédit sur 30 ans est de moins en moins importante.

Emprunter sur une longue durée : les points positifs

L’avantage immédiat, en contractant un crédit sur une longue période, est que vous pouvez choisir d’augmenter la somme que vous empruntez. Allonger la durée de votre crédit à 35 ans par exemple, vous permet d’emprunter une somme beaucoup plus importante que si vous deviez la rembourser sur 20 ans. Prenons l’exemple d’une famille souhaitant rembourser 1 000 € par mois. Si son crédit immobilier est souscrit sur 20 ans, à un taux d’intérêt de 2.16 %, la somme empruntée s’élèvera à 190 000 € environ. Si la durée est augmentée à 35 ans, la somme qui pourra être empruntée s’élèvera à plus de 280 000 €.

L’autre possibilité avantageuse d’un prêt longue durée est de pouvoir réduire le montant des mensualités, tout en empruntant la même somme globale. Ainsi, les foyers ayant une gestion serrée de leurs finances ou désirant avoir plus de latitude au quotidien, peuvent accéder plus facilement à la propriété. Un prêt sur une longue durée permet ainsi de réduire le taux d’endettement du foyer.

Choisir un prêt immobilier sur 30 ans et plus : les aspects négatifs

Ces propositions avantageuses ont bien sûr un côté plus sombre et plus négatif pour l’emprunteur. Il est important d’en avoir conscience avant de s’engager pour de longues périodes. En augmentant le nombre d’années de remboursement, le nombre de mensualités augmentent et le volume d’intérêts aussi. Plus la durée d’un prêt est longue, plus le coût du crédit est important. Par exemple, pour un emprunt de 150 000 € sur 15 ans, le coût du crédit (c’est-à-dire les intérêts à rembourser) est d’environ 27 000 €. Avec les mêmes conditions sur 35 ans, le coût du crédit s’élève à près de 65 000 €.

L’autre élément important à prendre en compte est que le taux d’intérêt d’un crédit sur une longue période est plus élevé qu’un crédit sur une période plus courte. Les banques considèrent en effet que les risques sont plus importants pour elles.

De façon générale, il est financièrement plus avantageux de souscrire un prêt sur une période la plus courte possible, afin de minimiser le coût du crédit. Mais un prêt, sur 30 ans et plus, peut être une bonne solution lorsque la situation financière ne permet pas une capacité de remboursement suffisante par rapport au coût du projet immobilier. Dans ce cas, il peut être judicieux de choisir un prêt modulable qui permet de rembourser davantage, ou de réduire la durée du crédit, en cas d’augmentation des revenus du ménage.