Loi Pinel : il est grand temps d’investir avant 2021

Cette clause, entrée en vigueur le 1er septembre 2014, est un décret visant à relancer l’achat de biens dans certaines régions où l’offre ne suit plus la demande. Que vous achetiez dans l’ancien ou le neuf, une déduction d’impôts vous sera accordée. Faisons ensemble un petit tour d’horizon de l’attrait de cette loi.

Une déduction d’impôts conséquente

Cette législation prévoit une diminution d’impôts allant de 12 à 21 %, dépendant, bien sûr, de la durée de mise en location du bien. Le montant est calculé en fonction du prix d’achat. Pour bénéficier de cette réduction, une fois que vous aurez acheté, il vous suffira de louer votre logement pendant au moins 6 ans, une durée pouvant aller jusqu’à 12 ans dans certains cas. Attention toutefois, cette réduction de taxe ne pourra pas dépasser 100 000 euros par an.

Quels sont les régions concernées ?

Toute la France n’est pas égale au niveau des éligibilité. Le but étant d’encourager l’investissement immobilier dans des zones dites “tendues” où l’offre ne répond plus à la demande. Ces zones sont pléthoriques mais certaines permettent une meilleure déduction. Investir en loi Pinel à Toulouse, par exemple, est un excellent choix, tant pour son dynamisme démographique que pour son marché du neuf.

Un bon moment pour acheter

Investir dans l’immobilier fait partie des meilleurs moyens de faire des placements stables. De plus, actuellement le taux de remboursements des crédits immobiliers est au plus bas et ce, jusqu’en 2021 au moins. Une raison de plus d’acheter en France et dans les zones qui le permettent.

Attention aux critères d’éligibilité

Pour pouvoir bénéficier de la loi Pinel, plusieurs points entrent en compte. Le premier est, bien évidemment, d’être propriétaire. Il faut également avoir mis son logement en location un an après son achat (ou la fin des travaux). Par ailleurs, le prix au mètre carré de votre bien ne doit pas excéder les 5500 euros.

Autre chose, il n’y a pas d’âge maximal, mais il est recommandé de ne pas avoir plus de 65 ans, les banques préférant prêter à des profils plus jeunes. Votre bien doit être neuf ou rénové et doit être loué en qualité de résidence principale.

Les maisons individuelles en ligne de mire

A partir du 1er janvier 2021, les maisons individuelles ne feront plus partie du programme du décret. Pourtant, elles représentent certains attraits pour un acheteur : elles vous permettront une stabilité financière. Evidemment, si c’est un bien ancien, il faudra qu’il soit déclaré décent et vivable une fois les travaux terminés.