Quel crédit pour le financement d’une extension de maison ?

Lors de l’achat d’une maison ou après quelques années d’occupation, il est courant de souhaiter un agrandissement de la surface habitable. Les occasions sont nombreuses de vouloir faire des travaux pour une extension de maison. Différentes solutions de financement existent pour mettre en place ce type de projet. On fait le tour de la question.

Financer une extension de maison avec un prêt immobilier

Quand il est possible de prévoir précisément les travaux lors de l’acquisition du bien, leur financement peut être intégré à un prêt immobilier. La condition est de réussir à identifier les dépenses le plus justement possible. Les travaux peuvent porter sur l’aménagement d’un étage, la construction d’un garage, un agrandissement grâce à une véranda ou encore une rénovation pour intégrer une nouvelle pièce.

À partir du moment où les coûts des travaux sont chiffrés, et qu’ils font l’objet d’un devis effectué par un professionnel, ils peuvent tout à fait être financés par un prêt immobilier. Vous ne pourrez cependant pas bénéficier d’un crédit immobilier pour des travaux d’extension que vous réalisez vous-même. La banque doit pouvoir identifier clairement le montant qui est destiné des travaux et celui qui doit servir à l’achat du bien. Si la somme totale empruntée est supérieure à 75 000 €, elle doit être financée par ce type de prêt, à moins que l’emprunteur soit capable d’assumer plusieurs prêts à la consommation. L’avantage important du prêt immobilier est que le taux d’intérêt est plus intéressant que pour les autres types de crédits. Du fait de l’importance de la somme empruntée, les établissements bancaires exigeront que l’emprunteur soit en mesure de fournir une garantie comme une caution ou une hypothèque.

Faire des travaux dans un logement grâce à un prêt affecté

Pour financer des travaux dont le montant est inférieur à 75 000 € et que vous faites réaliser par des professionnels, vous pouvez recourir à un crédit affecté. Le prêt affecté travaux nécessitera de fournir des devis ou des bons de commande émanant de professionnels. L’obtention des fonds dépendra de la réalisation des travaux pour lesquels le crédit a été souscrit. Vous ne pourrez pas faire financer des travaux que vous faites par vous-même.

Réaliser un agrandissement de maison avec un prêt personnel

Si vous voulez réaliser vous-même des travaux dans votre habitation et que leur coût est inférieur à 75 000 €, le prêt personnel est la formule la plus adaptée. Contrairement au crédit affecté, vous n’avez aucune obligation de vous justifier de l’utilisation des fonds auprès de la banque. Il vous faut réussir à estimer le montant de la somme dont vous avez besoin, au risque d’emprunter une somme trop importante ou au contraire insuffisante. Le taux d’un prêt personnel est cependant plus élevé qu’un crédit affecté ou un prêt immobilier.

Créer une extension grâce à un regroupement de crédit

Si vous avez déjà plusieurs crédits en cours, il se peut qu’il soit difficile pour vous d’alourdir encore votre budget avec une nouvelle mensualité. La solution peut être de regrouper vos mensualités en une seule, grâce à la souscription à un nouveau crédit. C’est ce qu’on appelle le regroupement de crédit. Le nouveau prêt souscrit bénéficie de nouvelles conditions, plus avantageuses grâce à un taux plus bas du fait d’une conjoncture favorable ou grâce à une durée plus longue. En étalant ainsi votre dette globale, vous retrouvez du pouvoir d’achat et vous pouvez intégrer, à votre prêt, la somme nécessaire pour mener les travaux que vous souhaitez.