Les tendances de l’immobilier à Saint Jean de Luz

Face à la forte demande, l’offre est toujours restreinte sur le marché immobilier Saint Jean de Luz. Une tension immobilière favorable aux vendeurs, d’autant plus que la demande est plutôt dynamique depuis le début de l’année 2019. Les professionnels du secteur se montrent optimistes, car le marché commence à se déverrouiller. Malgré ce déséquilibre, marqué par le manque de biens à vendre, le prix de l’immobilier est bel et bien impacté.

Des biens qui se vendent rapidement

Les propriétaires souhaitant mettre en vente leur bien dans la ville basque de Saint-Jean-de-Luz ont intérêt à franchir le pas. Ce marché au beau fixe est tout simplement favorable aux vendeurs. Toutefois, il ne faudrait pas s’attendre à un prix exorbitant, car un bien au prix du marché immobilier Saint Jean de Luz se vend très rapidement. Il en va de même pour les secteurs peu prisés de la côte Basque comme Ascain ou Urrugne. Prenons le cas de cette maison de 90m2 dans la bourgade d’Urrugne qui trouve acquéreur en moins d’un moins pour un prix de 400.000 euros. Une autre maison près de la plage offrant une surface habitable de 85m2 est partie en une journée à 375.000 euros. Dans le centre-ville, un appartement de 48m2 a été vendu à 340.000 euros net vendeur.

Peu d’évolution de prix observé sur le marché luzien

En termes de prix, l’évolution est minime comparée à ces biens localisés dans la zone BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz) et les grandes métropoles. Le seul moyen de conserver les hausses de prix est le manque de biens. Tant que l’offre parvient à nourrir la demande, l’immobilier Saint Jean de Luz reste plutôt accessible. Pour dénicher de bonnes affaires, il faudra privilégier les maisons en périphérie de la côte. Un spécialiste du secteur indique que la proximité avec la plage fait monter le prix. Pour une villa maître située à même la plage, l’acheteur devra débourser la somme de 1.100.000 euros, alors qu’un appartement T3 à 2km du centre-ville peut être acquis à seulement 195.000 euros.

Les résidences secondaires à l’honneur

La côte basque attire essentiellement les retraités et les particuliers achetant à la recherche d’une résidence secondaire. Pour ces produits en particulier, les prix sont stables, à condition qu’ils ne constituent pas des critères d’exigences. Pour les maisons bénéficiant d’un emplacement d’exception, le prix de l’immobilier Saint Jean de Luz peut vite monter. L’écart de prix peut être flagrant en fonction du quartier, mais également de l’état du bien. Une grande maison prête à habiter près du lac a été acquis pour 951.000 euros alors qu’une maison de 130m2 à rénover au quartier Sansu est mise à la vente à 690.000 euros.

Il faut dire que le marché immobilier local connaît ses heures de gloire, compte tenu des biens vendus sur le secteur. Un marché soutenu par le taux d’intérêt très bas sur les crédits immobiliers. C’est donc le moment propice, aussi bien pour les vendeurs que pour les acheteurs, du moment que l’immobilier Saint Jean de Luz est soumis à une possible hausse des taux.